63, chemin de Montréal E., Gatineau QC J8M 1K3Tel : 819.410.3114

Construction LaVérendrye

Vous peinturez votre maison ? Voici comment choisir votre ensemble de couleurs

Plusieurs éléments déterminants devraient être pris en compte, dans le choix des couleurs de peinture pour la maison. Tout d’abord, il y a l’espace à considérer, dans ses proportions et ses dimensions, qu’il s’agisse de travaux de peinture à l’extérieur ou à l’intérieur. Ensuite, la matière du support joue un rôle prépondérant dans le choix des couleurs, selon que le support soit lisse ou plus irrégulier, voire rugueux. La fonction de la pièce, de même que la luminosité de l’espace, influent considérablement sur la perception des couleurs.

Quelles sont les règles essentielles ?

Dans l’association de couleurs entre elles, l’harmonie est sans doute la finalité la plus recherchée par les designers. Ceux-ci déclinent l’harmonie des couleurs avec de nombreuses règles, comme le ton sur ton, l’effet contraste, l’harmonie en camaïeu, etc.

Dans une même pièce, ne mariez jamais plus de trois couleurs ensemble. Au-delà de ce nombre, vous obtiendrez un effet de confusion. Pour ne pas vous tromper, jouez avec les camaïeux : c’est un moyen sûr d’associer plusieurs coloris d’une même teinte, dans diverses intensités.

Portez attention à la composition des couleurs, c’est-à-dire au mélange dont elles sont issues. Par exemple, un marron rougeâtre s’harmonisera parfaitement avec un ocre également rougeâtre, alors que l’effet sera moins agréable avec un ocre jaunâtre.

Si vous n’êtes pas coloriste dans l’âme et que vous ne maîtrisez guère l’agencement des couleurs, optez pour un mariage de teintes issues de la nature, dites naturelles, inspirées de matières telles que le bois, la corde, le lin, les cailloux, la ficelle, la paille, la mousse végétale, etc., et mariez-les avec un ton un peu plus vif. Vous obtiendrez des mélanges qui régaleront l’œil ! Par exemple, du lin avec du bleu foncé, ou une couleur champignon avec du rouge vin.

Le fin équilibre entre la nuance, l’envie, et l’audace

Plusieurs couleurs pimpantes dans un même espace vous donneront l’impression que celles-ci essaient de s’entretuer… et l’œil ne saura guère plus où se poser. Ce qui semble approprié dans un hôtel ou un restaurant ne fonctionnera pas nécessairement dans votre salon ! Quand l’œil s’avère trop sollicité, il se dégage alors une mauvaise impression de situation trop compliquée.

Les mélanges détonants de coloris se supportent moins bien dans certaines pièces. Car les couleurs influent largement sur nos humeurs. Des couleurs trop fortes peuvent s’avérer fatigantes à la longue. La destination de la pièce devrait influencer le choix des couleurs. S’agit-il d’un espace de détente, de partage, ou de réflexion / travail ? Par exemple, l’application d’un rouge vif pourrait s’harmoniser dans un salon, mais ne fonctionnerait pas dans un bureau de travail, puisque la présence du rouge viendra gêner les efforts de concentration et de réflexion.

Dans votre choix de couleurs de peinture, vous devriez considérer que votre maison comporte déjà plusieurs couleurs dans un certain nombre d’éléments, tels l’ameublement, les matières de murs, et les accessoires. Partez d’un point focal d’une pièce comme référence (canapé monumental, habillement d’une large fenêtre, papier peint), puis déclinez une gamme de coloris en lien avec cet élément.

N’hésitez pas à faire des essais en apposant des échantillons de peinture sur vos murs. Ainsi, vous atteindrez un équilibre entre vos envies de couleurs et plusieurs éléments déterminants.